Les Vertiges du Parfum 29 et 30 novembre 2014, suite et fin ?

Il y a bientôt 2 ans,  je me livrais pour la première fois à la visite du Château d'Artigny à l'occasion des Vertiges du Parfum, 1ère édition. (voir article sur ce même blog)

 

Après la visite du lieu ayant appartenu à François Coty, après la découverte de nombreux flacons de sa parfumerie et la rencontre des exposants vendeurs en 2013, on prend les mêmes et on recommence...

 

Pour cette édition 2014, le programme est chargé, dense et riche, trop riche ?

10312732_10152532677364704_2910997084647769466_n.jpg

En tous cas, pour en profiter pleinement, cette année, je décide de participer d'un peu plus près à cette manifestation.

 

Il faut une telle débauche d'énergie de la part des Enfants du Parfum pour installer et animer cette exposition qu'une participation plus active de ma part n'est pas un luxe.

 

Et puis j'ai une idée en tête : Salancy ! Ce parfumeur que j'ai découvert au gré de mes collections et recherches en parfumerie fait l'objet de l'attention particulière d'un tourangeau, Monsieur Jacques Bouton qui accumule documentation et cartes parfumées pendant que moi je collecte boîtes et flacons. Deux tourangeaux valent mieux qu'un et nous sollicitons André Cognat (organisateur du salon Désiressence) pour faire une petite place à Salancy.

 

 

La place est belle, à l'intérieur d'un charmant boudoir tout de boiseries habillé : 

Jacques se prépare à présenter son projet : un livre sur Salancy.

 

stand Salancy.jpg

Un hommage à la parfumerie locale : SALANCY (Tours)

 

Attention, la visite n'est pas terminée, ouvrez la petite porte dérobée et entrez dans la chambre "des secrets".

 

Là, André Cognat nous propose une nuit illuminée des quelques flacons d'exception, quelques grands noms : Lalique, Baccarat et autres artistes verriers mis en lumière, que dis-je multicolorés pour le plus grand prestige des parfumeurs renommés.

 flacons jacques.JPG

Une mise en beauté des flacons: CHAMBRE NOIRE ET ILLUMINATIONS (photo J Bouton)

 On pourra reconnaître à l'extrême gauche Au Soleil de Lubin (1920) avec son lézard qui serpente sur le flacon, Dans la Nuit de Worth (1924) magnifique flacon Lalique bleu étoilé (à gauche sur la photo) ou encore Diorella de C. Dior (1972) dont le flacon est surmonté d'un bouquet floral (au centre de l'image).

 

 

Pour cette édition, pas de reportage photo trop étoffé, Jacques l'a fait, je vous invite à visiter son site richement illustré :

 

 http://www.salancy.fr/phortail/articles.php?pg=art50

 

 

Ce samedi, je me suis cantonnée à  la réception : accueil et orientation des visiteurs.

 

accueil.JPG

  Mais dimanche, je cède la place à mon collègue de garde :

 Les sens en éveil... 

Un parcours tactile et olfactif par l'ECOLE ESTHETIQUE ET COSMETIQUE DE TOURS

    

artigny2014 019.jpg  On ne cherche pas à classer les parfums dans leurs 7 familles comme en 2013...

...on hume, on tate à l'aveugle, on decouvre les matières premières.

 

atelier 2 Victoria.jpg    atelier Victoria.jpg

 2.jpg

 Cette année, l'école d'esthétique de Tours nous a préparé des ateliers autours des 5 sens.

 

 

 

Thème qu'André Cognat à choisi d'illustrer ,cette année, sous des cloches de verre.

 

lesvertiges de Coty.jpg

 

 Dans le style des globes de mariées de nos arrières grands-mères, ces "cloches protectrices", outre leur aspect esthétique sont très utilisées par les parfumeurs en ce moment.

 

http://www.salancy.fr/phortail/articles.php?pg=art49

 

Un week-end éducatif : CONFERENCES ET INTERACTIVITE.

Aprés avoir expérimenté le parcours sensoriel de cette manifestation à travers nos cinq sens, je veux m'instruire, et les professeurs sont éminents :

 

L'osmotheque1.jpg

 

 Patricia de Nicolaï, parfumeur créateur, nous présente l'osmothèque, dont la mission consiste à conserver les archives vivantes des senteurs oubliées. Elle nous fait  également  découvrir la saga de François Coty.

 

 Le grand plus de cette année, c'est que l'on peut sentir : sur quelques "mouillettes" sont déposés Origan (c1905),  Ambre antique (1908), Chypre (1917) ou encore Emeraude (1921) : un pur moment de découverte des parfums Coty.

 

De l'odeur agréable au parfum qui soigne

 Annick Le Guérer, anthropoloque nous enchante par ses connaissances historiques, médicales, et philosophiques sur les odeurs.

 

Elle nous propose de remonter aux premières recettes parfumées et soumet à note odorat novice le Kyphi égyptien, l'Eau de la Reine de Hongrie, l'Eau d'Ange et autre baume Saint Antoine.

 

     

 

 

De l'arôme et du goût.

 

Jean-charles Sommerard, "aromagitateur" nous présente les bienfaits insoupsonnés des huiles essentielles.

 

Déjà, présent lors de la session 2013, ce producteur distributeur d'huiles essentielles et d'eaux florales nous instruit de son expérience.

 

Pour les plus chanceux qui participent à la soirée de gala, il concocte quelques breuvages surprenants.

 

  

Afficher l'image d'origine

 

http://www.sevessence.com/parfumeur-createur-univers.ph

 

Du panache et de l'humour : déclenchez les conteurs

JM Martin-Hatemberg, inénarrable  comme toujours nous passionne de ses connaissances et anecdotes.

Accompagné en cela par notre turbulent organisateur André Cognat, poète et écrivain à ses heures.

 

 

 photo jm.jpg                          photo andre.jpg

 

Les notes parfumées d'un piano

Une note pour une odeur, une mélodie pour un parfum, c'est le pari de Laurent Assoulen qui assure une prestation musicale ce samedi soir, avant le dîner de gala. L'expérience est intéressante, mais l'adhésion n'est pas obligatoirement  spontanée.

 

La plupart du temps, l'interprétation d'une odeur par notre cerveau, passe par une image ; cette fois-ci, Laurent Assoulen nous propose d'imaginer une odeur à partir des mélodies composées au piano.

 

Afficher l'image d'origine

 

 

https://www.facebook.com/events/409327805886454/

Du rêve à la réalité 

Après avoir régalé nos yeux de toute cette beauté, la visite d'un espace dédié à l'exposition vente s'impose pour succomber à la tentation ; cette année la capacité d'accueil des exposants à été doublée. (deux salles contre une l'année précédente)

 

les grands oubliés.JPG

Un espace collectionneur : LA CITE DES PARFUMS  (photo J Bouton)

LES OUBLIES ?

 

Et oui, même moi je n'ai pas pris de photos de la Cité des Parfums, pourtant je les connais ces passionnés de la parfumerie ce qui nous permettent d'acquérir une partie du rêve : miniatures, flacons taille réelle et autres bijoux de parfumeurs. Il y en a pour tous les goûts. Et pourtant l'affluence n'est pas là...

 

Trop excentré de la partie principale de l'exposition, peut-être, l'année précédente la salle de conférence était en face de la salle des exposants. La circulation des visiteurs était facilitée. 

 

Pour cette seconde édition de Désiressence, l'accent à été mis sur le partage oral du patrimoine de la parfumerie française à travers les conférences particulièrement ludiques :

    

 Programme détaillé 2014.jpg

 RECAPTITULATIF DU PROGRAMME TENU EN 2014

 

 

 

 Pour Salancy, l'aventure continue :

 

 http://www.salancy.fr/phortail/downloads/Bulletin%20vente%20souscription%206.pdf

 

 

 

 Pour les Enfants du Parfum aussi : 

 

 https://www.facebook.com/lesenfantsduparfum/photos/gm.420917074780318/847801275318264/?type=3

 

 

 

Et puisqu'en Novembre 2015 La Touraine ne semble pas devoir recevoir les Enfants du Parfum, tel un Lagardère, c'est Salancy qui ira à Paris ; ou plutôt à Neuilly (c'est mon petit doigt qui me l'a dit).

 

artigny2014 006.jpg

 

 Quittons-nous sur un bouquet de fleurs, car grâce aux parfumeurs, elles ne meurent jamais.



28/10/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres